samedi 17 janvier 2009

Dakar, 14 janvier 2009 – Neuf homosexuels ont été condamnés le mardi 7 janvier 2009 , à huit ans de prison ferme et à une amende de 500 000 FCFA (760 euros) chacun, par le tribunal de Dakar au Sénégal.

Les membres de l'Association Raëlienne des Minorités Sexuelles (ARAMIS - www.raeliangay.org ) s'insurgent contre cette condamnation qui fait suite à des arrestations arbitraires, intervenues dans un local privé et qui donc constituent une violation de la vie privée de ces personnes et une intolérance flagrante de la différence d'orientation sexuelle, laquelle orientation est naturelle, génétique. Ils ont exprimé ce jour une demande au Ministre de la justice sénégalais de veiller à leur libération immédiate et inconditionnelle en respect du Pacte International pour les droits civils.

"Depuis un an, les affaires homosexuelles défraient régulièrement la chronique au Sénégal" explique Yael Da, porte parole de Aramis en Afrique. "En février 2008, la parution de photos dans un magazine local d'un présumé "mariage gay" avait déclenché une vague d'homophobie. Le 21 août 2008, un Belge et un Sénégalais accusés de "mariage homosexuel et actes contre nature" avaient été condamnés à Dakar à deux ans de prison ferme. Mi-décembre, une ONG islamique sénégalaise avait jugé "inopportune" la participation d'homosexuels à la 15e conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles en Afrique (Icasa), qui s'est tenue du 3 au 7 décembre à Dakar. Cela suffit! Etre homosexuel est tout aussi naturel qu'être hétérosexuel et nos scientifiques le prouvent ."



Le porte parole de ARAMIS a en effet rappelle au Ministre que le Comité des droits de l'Homme de l'ONU a affirmé dans sa décision Toonen contre l'Australie (1994) que l'actuelle protection contre la discrimination des articles 2 et 26 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (ICCPR) incluait l'orientation sexuelle comme motif de protection.

"Alors que l'Afrique du sud autorise les couples de même sexe de se marier et d'être reconnus comme des êtres humains à part entière et que des pays civilisés occidentaux élisent des députés homosexuels à leur parlement, le Sénégal est pointé du doigt par la communauté internationale pour son manque de respect de la liberté sexuelle fondamentale à tout individu tel que définie dans la charte des droits de l'homme." explique Dr.Da

ARAMIS a pour objectif de permettre aux personnes des minorités sexuelles de la planète de vivre en êtres humains, c'est à dire des hommes et des femmes normalement constitués ayant une orientation sexuelle qui est différente de celle de la majorité. Son fondateur RAËL ( www.rael.org ) est le premier chef spirituel à avoir affirmé que l'orientation sexuelle de l'être humain est d'origine génétique, comme l'est la couleur de la peau.

" Ce qui se passe entre des adultes consentants dans leur vie privée, ne regarde ni l'état ni aucun quelconque pouvoir religieux car chacun a le droit d'avoir une vie sexuelle en harmonie avec ses goûts et ses attirances naturelles. La liberté et le respect des autres et de leur sexualité sont des valeurs fondamentales du raëlisme." ajoute Dr.Da

Le Sénégal se doit de libérer ces personnes arrêtées pour leur différence d'orientation sexuelle ! En maintenant une telle discrimination, ils perpétuent le crime dont nous avons déjà assez souffert, ayant été jugés inférieurs pendant des siècles par simple différence génétique de couleur de peau. Nous, habitants de Kama- ancien nom donné au continent Afrique avant la colonisation-, nous nous devons d'être des exemples dans le respect des différences.

Contact : Yael, président ARAMIS - AFRICA

aramis-africa©raeliangay.org




None

Download FREE e-BOOKS of RAEL