jeudi 12 novembre 2009
Tokyo, Japon, 12 novembre 64 aH. (2009)

L’évaluation des 50 années d’indépendance ? De la soi-disant indépendance africaine ? Cette évaluation n’est pas très positive, parce que dans les faits, il n’y a pas d’indépendance. Tout ce qui a été dit sur ces 50 années d’indépendance n’est que mensonge, il n’y a véritablement eu aucune indépendance. Il y a eu une parodie d’indépendance, alors qu’une véritable indépendance aurait impliqué un retour à ce qu’il y avait avant le colonialisme.

Qu’y avait-il en place, avant le colonialisme ? Il y avait des ethnies, des groupes qui formaient des nations, parce que chaque ethnie est une nation, et chacune connaissait des frontières qui étaient totalement différentes de ce qu’on retrouve aujourd’hui, des religions totalement différentes de ce qui existe de nos jours, des cultures totalement différentes de ce qu’on retrouve aujourd’hui. Et tout cela a subi la colonisation. Puis, 50 ans plus tard, une parodie d’indépendance politique a été mise en place, des frontières ont été dessinées par des gens qui n’ont même jamais mis un pied en Afrique. En quelque part, en Europe, ils ont divisé Kama entre eux, le partageant comme on partage une tarte, sans jamais aller voir sur place, et c’est ce qui a donné lieu aux effroyables divisions qui ont créé des guerres, parce que certaines ethnies se sont vues donné de plus grand pouvoir d’une manière faussement démocratique, puisque cette manière était régie par les Européens – et d’autres ethnies, tels les Hutus et les Tutsis, se sont retrouvées dominées, maltraitées par les autres, placés au pouvoir par les Européens. Voilà la source de ces génocides et de ces terribles conflits interminables !


Il n’y a qu’une solution, le retour aux frontières précoloniales, aux traditions précoloniales, et à tout ce qu’il y avait avant, en incluant la manière de se vêtir. Lorsque je vois les présidents et ministres africains habillés avec les complets-cravates des colonisateurs, je me dis que leurs ancêtres doivent s’arracher le peu de cheveux qui leur reste en se sentant trahis ! Ces ministres habillés de vestons et cravates doivent retourner aux habillements traditionnels africains. Pourquoi copier les sanguinaires colonisateurs venus piller l’Afrique en s’accaparant ses ressources et en réduisant sa population à l’esclavage ? C’est une véritable trahison que des présidents et ministres, se disant supposément indépendants, se vêtissent comme des Européens. Ils sont des traitres envers l’Afrique lorsqu’ils copient les Européens. Quelques leaders africains seulement ont le courage de s’habiller selon la coutume africaine. Tous les autres sont des traitres envers leur culture. Certains pourraient servir la fausse excuse de se vêtir comme les étrangers pour leur faire plaisir. Je n’ai pourtant jamais vu le Président français ou le Premier ministre britannique s’habiller à l’africaine, dans un effort pour plaire aux chefs d’états qui viennent les visiter ! On parle ici de deux poids deux mesures.


Le plus bel exemple de décolonisation a été fourni par Mao Tse Toung. La Chine a également subi la colonisation, tout comme l’Inde, comme la planète entière, colonisée par une minuscule minorité européenne, qui, par la force, la violence et le sang, a colonisé toute la planète. L’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Inde, le Moyen-Orient, tous ont été des colonies, parties de l’empire, l’Empire britannique, l’Empire français. Le seul qui a compris comment se débarrasser de tout ça - mis à part un peu Gandhi, mais en mieux - c’est Mao Tse Toung, lorsqu’il a lancé la révolution culturelle et qu’il s’est défait de tout ce qui pouvait avoir été influencé par la colonisation européenne.


Les Japonais sont chanceux d’avoir, à l’époque, refusé l’accès à la culture non-japonaise et c’est pourquoi le Japon, où je suis en ce moment, est un pays que j’aime autant, parce qu’il a pu se garder de toute cette pollution venant de la colonisation.


Une révolution culturelle est nécessaire si Kama désire devenir indépendant, si l’Afrique désire réellement devenir indépendante; parce que, en ce moment, elle n’est toujours pas indépendante. Elle ne l’est pas parce que ses ressources sont toujours pillées par les grands conglomérats économiques américains et européens. Elle n’est toujours pas indépendante, parce que les systèmes politiques, qui ont été mis en place au moment de l’indépendance, ont été conçus par les colonisateurs qui ont mis les pouvoirs en place et tracé les frontières; puis, quand ils sont partis, ils ont placé des gens supposément élus démocratiquement, qui ont gardé les mêmes frontières et les mêmes valeurs. Ce n’est pas de la décolonisation.


Sur le plan religieux, les Africains se doivent de comprendre que si leurs ancêtres ont été colonisés, torturés et massacrés, afin de les forcer à accepter la colonisation, ils ont également été torturés, massacrés et maltraités pour qu’ils changent de religion. La conversion au christianisme s’est faite par la force et la violence. Africains, les ancêtres que vous avez vivent encore sur la planète des Elohim. Ils vous observent et ils voient leurs descendants, vous, vêtus comme leur tortionnaires; ils sont désespérés ! Si vous souhaitez retrouver la vérité contenue dans le culte de vos ancêtres, annulez votre baptême, apostasiez de la religion des colonisateurs. C’est alors que vos ancêtres vous regarderont avec fierté, en disant « voyez, finalement, nos descendants sont indépendants, enfin ! Mais en ce moment, vous ne l’êtes pas. Ils vous font croire à l’indépendance, il y a un drapeau, des leaders gouvernementaux : ce sont des pantins à la solde des pouvoirs internationaux, et vous le savez, vous savez qu’ils ramassent un maximum d’argent pour le mettre dans des comptes en Suisse alors que l’Afrique se meurt de faim presque partout.


On en trouve un très bon exemple avec la basilique de Yamoussoukro, c’est une aberration ! Une Américaine vient tout juste d’amorcer une opération que j’avais initiée il y a 30 ans, pour dire au Vatican que s’ils sont si préoccupés avec les pauvres, avec la famine en Afrique et ailleurs, pourquoi ne vendent-ils pas le Vatican et, avec cet argent, nourrir tout le monde ! Cette religion chrétienne, avec ces valeurs qu’elle glorifie, et avec lesquelles vous avez été colonisés, disait toujours « la pauvreté c’est beau, ne rien posséder est beau ». D’accord, alors faites-le vous-mêmes ! Puisse le Pape vendre tout le Vatican, c’est une cité ! Avec tout l’argent ainsi recueilli, on pourrait nourrir tous les Africains pour plus d’un siècle. Mais NON, ils continuent à vivre dans le luxe alors que dans les églises africaines ils continuent à prêcher la pauvreté, l’humilité... ce sont des blagues ! Ce sont les séquelles de la colonisation. Donc, si vous planifiez 1% de décolonisation politique, une parodie pour ainsi dire, la décolonisation spirituelle, elle, n’a jamais été faite. Vous continuez de mimer les Européens en vous habillant comme eux, en renonçant à vos valeurs et traditions. Vous continuez avec tout ! La décolonisation religieuse est indispensable. Apostasiez, annulez votre baptême ! Faites des envois massifs de lettres aux églises en leur disant « Je répudie mon baptême et je retourne à la religion de mes ancêtres afin qu’ils soient fiers de moi ». Alors voilà ! La décolonisation de l’Afrique, c’est 50 années de gaspillées, mais il n’est pas trop tard pour commencer.


J’ai un projet qui est en train de se réaliser: les États-Unis, ou plutôt, les Royaumes-Unis d’Afrique, parce qu’il est essentiel de retourner aux groupes ethniques, aux nations ethniques d’origine, fédérées dans une Afrique unie – de la même manière que les Européens ont fait avec l’Europe – une Afrique unie, une Kama unie, les Royaumes-Unis de Kama. Et tous les pantins mis en place par l’Europe, ceux-là qui dirigent de grands pays avec des présidents et des ministres, ils devront disparaître, pour être remplacés par les royaumes d’origine, avec les rois et ministres qui avaient l’habitude de prendre soin de leur peuple, de leur groupe ethnique. Tous ces gens doivent vivre en fédération dans les États de Kama, avec une nouvelle devise, l’Afro - on peut l’appeler ainsi ou encore le Kamo - comme seule et unique devise, puis on doit voir au retrait de toutes les actuelles frontières, ce qui aidera l’Afrique à de défaire du plus grand cancer africain : la corruption. Tout cela a été importé et le passage de frontières génère la corruption que vous tous, Africains, vivez et souffrez au quotidien. En se défaisant des frontières établies par l’Europe, la majorité de la corruption qui empoisonne l’Afrique disparaîtra.


Il s’agit donc de quelque chose de simple et de facile à mettre en place. De plus, l’Afrique n’est pas seule. Les populations africaines comptent des alliés extraordinaires qui sont, en fait, sur le point de s’occuper de l’Afrique, bien mieux que les ex-colonisateurs. À l’heure actuelle, la Chine, par exemple, est le plus gros investisseur en Afrique, et cela dérange les Européens et les Américains. Et c’est fantastique ! Ils connaissent bien le problème puisqu’ils ont eux aussi été colonisés. Alors voilà, les États-Unis d’Afrique, ou les Royaumes-Unis d’Afrique, tous ces états africains doivent stopper leurs communications et investissements, puis bannir les investissements venant d’Europe, pour ensuite demander aux pays ex-colonisateurs de former un partenariat avec eux. Nous nous retrouverions avec une fédération planétaire de pays autrefois colonisés, de Chine, d’Afrique, d’Amérique du Sud - avec Hugo Chavez qui fait des choses fantastiques pour le Venezuela. Si tous ces pays, victimes de l’ancien impérialisme européen, devenaient alliés (et c’est ce qui effraie tant les Américains, comme les Européens), le « nain européen » serait balayé. Et c’est ce qui doit être fait.


Le futur de l’Afrique ne repose pas entièrement sur une alliance économique, mais cette alliance doit également se faire sur le plan militaire afin de se protéger mutuellement à tous niveaux, pour se protéger des colonisateurs qui sont prêts à tout pour revenir. C’est important parce que, aussi longtemps que l’économie a été plus ou moins stable, la décolonisation c’était bien, c’était in, c’était à la mode. Mais maintenant que l’Europe et l’Amérique ressentent les effets du crash, les Européens et les Américains vont commencer à avoir faim à nouveau. Ils sont déjà à la rue. Il y a déjà des sans-abris dans plusieurs endroits. Le taux de chômage augmente à une vitesse incroyable. Le système économique mondial est en train de s’effondrer. Les intérêts économiques vont redevenir très importants et ils vont tenter de coloniser à nouveau les colonies qu’ils ont perdues, dans des conflits meurtriers, des invasions et des génocides.


Tout ce processus se met en place en feignant de vouloir aider les pays du tiers-monde, en feignant d’apporter la paix. C’est bien sûr le cas avec l’occupation de l’Iraq par les USA, leur objectif premier consiste à accaparer le pétrole. Si l’Arabie Saoudite devient réellement indépendante et qu’il en était de même avec tous les pays producteurs de pétrole - et c’est ce qui arrive avec Hugo Chavez, au Venezuela, qui souhaite devenir indépendant - les Américains vont avoir très peur, et les Européens aussi, parce qu’ils sont sur le point de perdre le contrôle de la réserve de pétrole. Alors la véritable décolonisation, ça n’existe pas et pour se protéger de cela, l’Afrique, la Chine, l’Inde, Chavez, au Venezuela, tous ces gens doivent devenir partenaires et créer une banque mondiale des pays ex-colonisés, afin de s’entraider : par des investissements pour s’aider les uns les autres, et par des alliances militaires pour se protéger des colonialistes qui vont bientôt n’avoir qu’un désir, celui de revenir en force. Vous pouvez déjà voir tout cela. Il y a des soldats en Afrique, des soldats français, par exemple, qui y sont au nom de la coopération. La coopération c’est en fait un bien joli nom. Ça veut dire qu’ils sont présents sous l’excuse de dire que si des troubles survenaient, ils seraient capables de défendre les populations françaises vivant en Afrique. Un instant ! S’il y avait des troubles en Europe, et il y en a dans certains pays, y aurait-il des militaires africains pour protéger les populations africaines qui y vivent ? NON ! Donc, il n’y a pas d’équivalence, et même aucune réciprocité. C’est encore un système paternaliste, une disposition de conquistador qui est mise en place en disant : « vous êtes indépendant, mais attention, nous avons un œil sur vous, avec condescendance, nous nous assurons que tout se passe bien, sinon, nous reviendrons ». C’est inacceptable !


Voila pourquoi l’Afrique a tout intérêt à devenir partenaire avec la Chine qui demeure le plus grand pays du monde, et maintenant la première puissance économique mondiale, tout en représentant près d’un quart de l’humanité en population. C’est la raison pour laquelle la Chine est en voie de devenir la superpuissance mondiale et également la raison pour laquelle ils ne seront plus jamais envahis. Ils ont des armes nucléaires. Ce n’est pas une si bonne chose. Ce serait merveilleux si toute la planète se débarrassait de ces armes, mais en voyant la quantité massive de ces armes produites par l’Amérique et l’Europe, ils ont raison d’en produire eux aussi. Si vous voulez qu’on n’en fabrique plus, détruisez toutes celles que vous avez en Europe, et toutes celles que vous avez en Amérique, ensuite, nous verrons. C’est une vraie blague d’entendre l’Europe et l’Amérique dire « Ho, l’Iran vont fabriquer une bombe atomique, envahissons l’Iran ! ». Il y en a 10 000 aux USA ! Il y en a 10 000 en Europe ! Alors pourquoi ne pas commencer par vous soucier de détruire ce que vous avez avant de vous inquiéter de LA toute petite bombe atomique que l’Iran pourrait fabriquer un jour ? Et qui doit avoir le droit d’en fabriquer ? Pourquoi les USA et les vieux pays européens impérialistes auraient le droit d’avoir des bombes nucléaires, mais pas l’Inde ou la Chine, et absolument pas l’Afrique ? NON ! L’égalité existe pour tout le monde.


La Chine combinée à l’Inde va bientôt représenter 3 milliards de personnes, ça veut dire, près de la moitié de l’humanité. L’Afrique doit se joindre à cette moitié d’humanité, à titre d’ex-victime de la colonisation, et former une organisation internationale d’ex-victimes de la colonisation, sans esprit de vengeance; parce que l’amour et la compassion doivent également prévaloir, sans jamais faire endurer aux Européens et aux Américains ce qu’ils ont fait endurer aux autres, en évitant que cela ne se reproduise jamais, que jamais aucuns ne soient traités comme moindres. Il est fort possible qu’avec la richesse économique et intellectuelle qu’on retrouve dans le bloc Chine, Inde, Amérique du Sud et Afrique, qui possède à lui seul toutes les richesses du monde, qu’un jour, l’Europe et les USA deviennent les pays du tiers-monde. Et ce sera alors aux pays africains et aux autres nations ex-colonisées de leur venir en aide, mais de les aider mieux; parce que l’aide aux pays en voie de développement est devenue une aide à garder ces pays sous-développés. Il n’en tiendra qu’à vous, future population d’Afrique et de Kama, de tous les états ex-colonisés, de les aider sincèrement.


Il y a actuellement des africains qui attendent en file en espérant émigrer vers les pays riches, telle la France, etc. Moi, le Prophète Raël, je vous prédis qu’un jour, les Européens vont attendre en file pour espérer être acceptés comme immigrants en Afrique. J’espère, et je compte sur vous, que vous les traiterez mieux qu’ils vous traitent lorsque vous voyagez en Europe. La situation est sur le point de changer. Vous voyez déjà ici se matérialiser ce que je vous dis. Bien des individus, avec leurs diplômes en main d’universités françaises, reviennent ici, de retour en Afrique, au lieu de se chercher du travail en France ou aux USA parce qu’ils sont mieux traités en Afrique, parce qu’il n’y a pas de racisme et parce qu’ils vont se développer d’une manière bien plus forte en créant des entreprises en Afrique. Les Chinois ont compris cela et ils commencent à investir massivement en Afrique. C’est extraordinaire, c’est magnifique ! Augmentez vos liens avec la Chine et l’Inde, avec Chavez au Venezuela, et l’Afrique deviendra bientôt la destination vers laquelle les pauvres Européens iront, avec l’espoir d’y trouver du travail ! Vous tenez entre les mains la possibilité de les accueillir avec amour.


None

Download FREE e-BOOKS of RAEL