Divers

dimanche 22 janvier 2006
3 février 57aH (2003)

Suite aux récents évènements dramatiques, les Ivoiriens doivent réaliser que l'ancien pouvoir colonial entend continuer à imposer sa loi aux peuples africains.

Il est temps pour les populations de ce continent merveilleux de se débarrasser définitivement des restes de la colonisation, de couper le cordon ombilical et de se dresser fièrement face aux dictats étrangers.
Comme l'a dit Mao Tse Tung, une révolution doit d'abord être culturelle. Il faut que les gouvernements africains en général et celui de Côte d'Ivoire en particulier décident officiellement de changer de langue officielle. Il n'y a aucune raison que la langue des colonisateurs, qui continuent d'imposer leur loi, reste la langue officielle. Le Gouvernement Ivoirien doit retirer de la liste des langues officielles le français et le remplacer par la langue mondiale: l'anglais. Si le français est parlé par environ 120 millions de gens dans le monde, l'anglais l'est par près de 2 milliards d'êtres humains dont les habitants des pays les plus puissants... Cela n'empêche pas de garder également comme langue officielle les langues des plus importants groupes ethniques Ivoiriens. Mais le français doit disparaître. Il sera certes encore parlé pendant une période transitoire, mais si les écoles imposent l'anglais, celui-ci remplacera assez rapidement la langue des colonisateurs ex esclavagistes.
dimanche 22 janvier 2006
3 février 57aH (2003)

Les actuels dramatiques évènements de Côte d'Ivoire prouvent que la France a conservé son esprit colonisateur et utilise constamment en Afrique le faux prétexte de "protéger ses ressortissants" pour intervenir militairement. Les Etats Africains dans leur décolonisation qui reste à compléter, doivent donc faire en sorte que la France n'ait plus aucune excuse pour envoyer ses troupes.
Aller à la page ««  5 6 7 8 9  »»

Download FREE e-BOOKS of RAEL