Paroles du Prophète

jeudi 12 novembre 2009
Tokyo, Japon, 12 novembre 64 aH. (2009)

L’évaluation des 50 années d’indépendance ? De la soi-disant indépendance africaine ? Cette évaluation n’est pas très positive, parce que dans les faits, il n’y a pas d’indépendance. Tout ce qui a été dit sur ces 50 années d’indépendance n’est que mensonge, il n’y a véritablement eu aucune indépendance. Il y a eu une parodie d’indépendance, alors qu’une véritable indépendance aurait impliqué un retour à ce qu’il y avait avant le colonialisme.

Qu’y avait-il en place, avant le colonialisme ? Il y avait des ethnies, des groupes qui formaient des nations, parce que chaque ethnie est une nation, et chacune connaissait des frontières qui étaient totalement différentes de ce qu’on retrouve aujourd’hui, des religions totalement différentes de ce qui existe de nos jours, des cultures totalement différentes de ce qu’on retrouve aujourd’hui. Et tout cela a subi la colonisation. Puis, 50 ans plus tard, une parodie d’indépendance politique a été mise en place, des frontières ont été dessinées par des gens qui n’ont même jamais mis un pied en Afrique. En quelque part, en Europe, ils ont divisé Kama entre eux, le partageant comme on partage une tarte, sans jamais aller voir sur place, et c’est ce qui a donné lieu aux effroyables divisions qui ont créé des guerres, parce que certaines ethnies se sont vues donné de plus grand pouvoir d’une manière faussement démocratique, puisque cette manière était régie par les Européens – et d’autres ethnies, tels les Hutus et les Tutsis, se sont retrouvées dominées, maltraitées par les autres, placés au pouvoir par les Européens. Voilà la source de ces génocides et de ces terribles conflits interminables !


lundi 07 septembre 2009
Nouveau texte de Maitreya Rael

RAEL, 30 aout, 64ah

Maitreya lance un systeme politique, solution parfaite aux problemes economique et financier mondiaux et a l’explosion des nouvelles technologies qui rendent argent et travail obsoletes: le PARADISME



Le paradisme est un système politique qui ressemble au système communisme, mais qui est exempt de toute forme de prolétariat.

Le paradisme est basé sur le fonctionnement des nouvelles technologies telles que la robotique, l’ingénierie génétique et les nanotechnologies. Il suppose que le prolétariat et toute forme de main d’oeuvre humaine soient remplaces par les robots, les nanobots et les ordinateurs.

Le jour où toute la production d’outils, de services et de ressources peut être efficace sans qu’aucun humain ne soit impliqué, alors elle doit être entièrement nationalisée.

La nationalisation de toute la production et des outils de service rend l’argent désuet puisque les robots n’ont pas besoin de salaire et que tous les produits elabores et les services rendus par des robots peuvent être gratuits.
Aller à la page  1 2 3 4 5  »»

Download FREE e-BOOKS of RAEL