vendredi 08 avril 2011
LAS VEGAS, 27 mars 2011 - Dans un communiqué transmis ce jour, Raël, fondateur et chef spirituel du Mouvement Raëlien, a tenu des propos sévères envers les responsables de la guerre en Libye. « Un prix Nobel de la paix comme Obama ne devrait-il pas avoir l'honnêteté de rendre son prix après avoir dirigé l'attaque sur la Libye et tué les civils qu'il prétendait protéger ? », a-t-il demandé, en ajoutant que les dirigeants des grandes puissances de la planète « démontrent, une fois de plus, la profonde confusion mentale qui les afflige ».

« Pendant que 300 000 sans abris attendent désespérément des secours au Japon, pendant qu'une centrale nucléaire pollue la planète entière d'une pollution qui va engendrer des millions de morts, ils utilisent leurs moyens techniques et leurs milliards pour bombarder la Libye », a-t-il poursuivi. « Si tous les bateaux et les capitaux volatilisés en fumée dans une agression illégale contre un état indépendant étaient utilisés au Japon, cela montrerait pour la première fois une utilité des forces militaires et une vraie solidarité avec des civils qui souffrent. »« Les présidents des pays du Conseil de sécurité de l'ONU qui ont voté pour l'intervention en Libye devraient être poursuivis pour crime contre l'humanité si le désastre nucléaire japonais n'est pas évité. Car là, ce ne sont pas quelques milliers de civils qui seront victimes, mais bien des millions, voire plus de dix millions de morts auxquels il faut s'attendre », a-t-il dénoncé. « L'ONU aura dans ce cas complètement failli à sa mission de protéger les populations civiles de réels génocides. Et les présidents des pays membres du Conseil de sécurité porteront pour toujours la responsabilité d'avoir attaqué un pays au moment même où la centrale nucléaire était encore contrôlable, au lieu de diriger toutes leurs ressources vers le Japon pour la neutraliser. »

Raël a souligné que les dirigeants des pays occidentaux n'étaient pas honnêtes concernant les raisons de leurs implications dans la guerre en Libye.

« Le faux prétexte de protéger des populations civiles est totalement fallacieux », a-t-il précisé. « Même si un régime brutal commet le crime de tuer quelques centaines de révolutionnaires, cela n'a rien à voir avec les centaines de milliers de civils à qui il faut venir en aide au Japon ; et sans attenter à la souveraineté de qui que ce soit. »

Raël a poursuivi en expliquant la raison pour laquelle, seule, la Libye était la cible de cette attaque des pays occidentaux qui ont, par contre, omis d'aider des civils souffrant dans d'autres pays.

« Il est clair que si la Chine vivait un nouveau “Tien An Men” avec quelques centaines – ou même quelques milliers d'étudiants – personne ne bougerait le petit doigt », a-t-il dit. « Ils n'interviennent en Libye que parce qu'ils sont sûrs de leur supériorité écrasante, tant leur lâcheté est immense. On n'attaque que les faibles, sous prétexte de protéger la démocratie. »

Raël a précisé que le prétexte de protéger les civils par une « no fly » zone est encore plus fallacieux et hypocrite.

« Pourquoi n'y a-t-il aucune “no fly” zone au dessus de la bande de Gaza ? », a-t-il questionné. « Il y a des populations civiles à protéger. Sont-elles moins importantes que les populations Libyennes ? Ou est-ce parce qu'Israël est intouchable même quand il massacre des civils ? »

Il a conclu sa déclaration en lançant un appel à ceux qui participent à cette guerre. « Je demande à tous les pays occidentaux d'évacuer toutes les forces armées occidentales présentes autour de la Libye pour les envoyer aider le Japon à reloger les sans abris et à résoudre le problème de la centrale nucléaire. C'est la seule façon pour prouver qu'ils s'intéressent réellement au sort des populations civiles de la planète et pas au pétrole. »

None

Download FREE e-BOOKS of RAEL