mardi 10 mai 2011
Las Vegas…
Dans une intervention transmise le vendredi 29 Mars, RAEL, fondateur et chef spirituel du Mouvement Raelien International a appelé au boycotte des futures commémorations du souvenir de l’esclavage et de la traite négrière organisées par l’ONU.
Rael a déclaré : “Tant qu’il n’y a pas eu de demande de reconnaissance de la traite négrière transatlantique comme CRIME CONTRE L’ HUMANITÉ par l’ONU suivie de pardon et de réparation, cette journée du 25 mars devrait tout simplement être rejetée et boycottée par tout le peuple noir et sa diaspora africaine (kamite).”

Pour la n-ième fois l'ONU a commémoré le 25 Mars dernier le souvenir des victimes de la traite transatlantique, autrement dit de la traite négrière Et lors de cette Journée internationale, le Secrétaire général de l'ONU, Mr Ban Ki-moon a déclaré « La traite transatlantique des esclaves a infligé d'immenses souffrances à des millions de victimes innocentes pendant quatre siècles, ce qui en fait est une des tragédies de l'histoire humaine qui a sévi le plus longtemps et à la plus grande échelle » http://www.afrik.com/article22430.html... Il a continué en disant que « Bien que l'esclavage légalisé ait été aboli depuis longtemps, les pratiques esclavagistes perdurent, sous la forme de servitude pour dettes, d'esclavage domestique, de mariages précoces ou forcés, de vente d'épouses et de traite d'enfants ».La réparation des torts faits au peuple Africain fait partie des revendications du Mouvement Raëlien depuis sa création. En 2001, Raël affirmait: «Les crimes contre l'Humanité sont reconnus comme imprescriptibles. Dans ce cas, les crimes de ceux qui ont tué des centaines de milliers d'Africains et réduit à l'esclavage des millions d'autres, et qui est bien un crime contre l'Humanité, doivent voir les Etats qui s'en sont rendus coupables jugés pour ces crimes et condamnés à payer des dommages conséquents aux descendants des victimes. Il est anormal que l'Allemagne continue de payer des dommages aux descendants des Juifs victimes du nazisme et que les Africains n'aient aucun droit. Les pays qui ont fait leur fortune sur cet acte ignoble qu'est l'esclavagisme ont une obligation morale et humaine de payer des dommages aux descendants des victimes» www.raelafrica.org

Outragés par cette déclaration du sécrétaire général de l’ONU, les Guide Evêques Raeliens de la diaspora africaine le Dr Gbedia Dodo, professeur, et le Prince Kayemb Uriël Nawej, écrivain auteur du livre « Poison Blanc: Un noir chrétien est un traître a la mémoire de ses ancêtres » (www.nlongi.be) ont déclaré : “C’est ironique et révoltant! Ban Ki-moon commémore le souvenir des victimes de la traite transatlantique, alors que jusqu’aujourd'hui l’ONU n’a toujours pas reconnu cette même traite comme CRIME CONTRE L’HUMANITÉ. Au contraire, celle-ci accuse le peuple africain d’être aujourd’hui les nouveaux esclavagistes. C’est insultant !”
‘’Il est plus que grand temps pour tous les pays kamites (africains) de suivre l’exemple du Sénégal en déclarant l’esclavage « crime contre l’humanité »’’ ont conclu les Evêques Dodo et Kayemb.

None

Download FREE e-BOOKS of RAEL