vendredi 28 janvier 2011
RAEL : “ La sécession du Sud-Soudan est excellente et demeure un exemple à suivre pour solutionner la crise en Côte d’Ivoire.”

Dans une intervention rendue publique lundi, RAEL, Chef Spirituel du Mouvement Raëlien International, s’est félicité des résultats du référendum d’auto-détermination du Sud- Soudan.

‘’Je me réjouis de ce résultat obtenu au Soudan. Tous les pays africains devraient faire de même afin de se débarrasser des frontières artificielles créées par les colonisateurs, à commencer par la Côte d’Ivoire ‘’.‘’ Le nombre écrasant de personnes ayant voté pour la sécession du Sud-Soudan démontre très bien comment les choses sont simples en Kama (Africa). » explique Tai Ehouan, leader du Mouvement Raëlien en Kama, ancien nom donné à l'Afrique avant la colonisation. « Il est grand temps que le monde occidental et la communauté internationale comprennent que les Kamites (Africains) sont profondément attachés à leur identité culturelle, et qu'ils votent pour leur ethnie ou pour des personnes issues de leur ethnie. C’est une simple question de logique en Kama. Il est clair que les Kamites trouvent refuge et protection au sein de leur clan/ethnie, et que l’aspiration de la vaste majorité des Kamites est pour un retour aux anciennes frontières naturelles d’avant la colonisation chrétienne qui a imposé au continent les frontières artificielles actuelles (Conférence de Berlin 1884-1885).’’

C'est ce que RAEL a toujours proposé comme solution aux crises récurrentes du continent: un retour à des micro-états ethniques selon les frontières naturelles d’avant la colonisation, confédérés au sein d’une confédération continentale appelée : Les Royaumes Unis de Kama, en appliquant une revalorisation totale de ses Empereurs, Rois, Sultans et Chefs Traditionnels.

Dans une déclaration récente, Raël demandait notamment aux deux présidents Ouattara et Gbgabo de déclarer mutuellement la sécession du nord et du sud de la Côte d'Ivoire. « La seule solution pour sortir de cette crise qui est un héritage comme partout en Afrique du colonialisme et des frontières artificielles que les colonisateurs ont tracées et qui ne tenaient absolument pas compte des royaumes et ethnies présents, est un retour aux frontières pré coloniales »

Dans cette optique Tai ajoute: ‘’Une scission simple entre le Nord et le Sud-Soudan est insuffisante, car on y oblige un peuple qui a déjà tant souffert, qui se trouve à l’Ouest de la République du Soudan, à demeurer dans la partie Nord. Il s’agit ici du peuple du Darfur, du peuple de l’ancien Royaume Four, qui compte environ 700.000 personnes de peau noire, dont le territoire s’étend du Sahara jusqu’au Sahel Subsaharien, et qui est très riche en uranium et en cuivre ! Depuis 2003 l’ancien Royaume du Darfour est le théâtre d’une grave crise humanitaire et de conflits armés, ayant fait l’objet de 22 résolutions de l’O.N.U et 2 du Parlement Européen, ayant causés plus de 300.000 morts ! Ainsi, une simple séparation entre le Nord et le Sud du Soudan est insuffisante, il faut également redonner , dans la partie Nord, au peuple Four son indépendance, ou organiser un référendum au sein du peuple Four pour voir s’il souhaite être intégré dans la partie Nord-Soudan, ou s’il souhaite obtenir son indépendance et la gestion autonome des richesses de son sous-sol. Et n’oublions pas que le Darfour ne fût intégré à la République du Soudan que lors de l’indépendance accordée à ce pays en 1956!’’

« Si Kama veut survivre, veut réellement se développer et avoir sa juste place dans le monde, elle doit retourner à des micro-états ethniques selon les frontières naturelles d’avant la colonisation et confédérer tous ces états au sein d’une Confédération continentale appelée : Les Royaumes Unis de Kama, en appliquant une revalorisation totale de ses Empereurs, Rois, Sultans et Chefs Traditionnels.’’ c'est ce que Raël a expliqué aux différents Rois et chefs traditionnels venus le rencontrer lors d'une de ses visites en Kama et ce que les raëliens de Cote d'Ivoire et d'ailleurs sur le continent s'efforcent d'expliquer à la population afin qu'elle prenne confiance en elle même et que tous les bains de sang et souffrances inutiles liées à ces frontières coloniales ne soient plus qu'un souvenir du passé.

None

Download FREE e-BOOKS of RAEL